Itinéraire "L'Altaï Multiculturel Est" :
L'Altaï de toutes les cultures et de tous les paysages !

Caractéristiques de l'itinéraire.

Cet itinéraire permettra de découvrir toute la diversité des paysages de l'Altaï, du pied du massif s'érigeant sur les plaines du Nord, aux paysages steppiques à quelques enjambées de la Mongolie, sans oublier le lac Teletskoïe (le Baïkal de l'Altaï) et les neiges éternelles des massifs de Tchouï. Il permettra également de découvrir des miracles géologiques tels que le Lac Geyser, les Champignons de Pierre ou encore les terres colorées dites "de Mars" tellement leurs étranges couleurs semblent appartenir à une autre planète.

Cet itinéraire s'adresse aux amateurs de voyages culturels désirant découvrir tous les trésors de l'Altaï. C'est donc un itinéraire de rencontres. En effet, que ce soit à l'occasion d'une soirée avec un musicien altaïen, de repas dégustation de différentes cultures, russes ou altaïennes, ou de visites chez des artisans d'Art vous faisant découvrir les arcanes de leur savoir-faire, chaque rencontre est organisée pour qu'un véritable échange ait lieu, dans des moments privilégiés de convivialité. Les randonnées sont adaptées à tous les publics et à tous les âges. On vous proposera majoritairement une cuisine maison préparée avec des produits locaux, sans oublier les différentes dégustations qui vous permettront de vous immerger corps et esprit dans ces cultures russes ou natives.

Lors de cet itinéraire vous serez accompagné par Philippe B. Tristan qui aura le plaisir de vous transmettre sa connaissance du territoire et de partager avec vous sa passion des rencontres et du voyage vécu comme un art de vivre.

Durée / Nombre de touristes :

- 10 jours (à partir du point de départ de l'itinéraire).

- Nombre de touristes par groupe : de 4 à 9 personnes.



Les étapes de l'itinéraire




Jour 1 :

Visite de Barnaoul

Arrivée à 7h (heure de Barnaoul) à l’aéroport. On va à l’hôtel poser ses affaires, prendre le petit déjeuner et se reposer.

A 10 h 30, on part visiter le musée de la pharmacie. Ce musée présente l'Altaï dans une de ses spécificités historiques : les vertus de ses nombreuses plantes médicinales sauvages. Repas dans le restaurant du musée.

Après, visite du Musée Régional qui nous permettra de comprendre les trois périodes culturelles majeures de la région : les populations préhistoriques, l'histoire des peuples turciques et le début de la présence russe et notamment l’importance des mines de cuivre et de la métallurgie. On y découvrira des inventions très impressionnantes, hydrauliques et même la première machine à vapeur ! On part ensuite pour une promenade dans le vieux Barnaoul, le parc sur la colline au-dessus de l’Ob et une visite du monastère Znamenskiï où l’une des nonnes nous fera la visite.






Jour 2 :

Le Musée Anokhina. Visite chez un couple de chamans

Départ de bonne heure vers Gorno-Altaïsk. Visite du Musée national Anokhina, le plus impressionnant musée de la région, qui nous permettra de découvrir les habitats, costumes ainsi que l'art et la culture des Scythes, comme des différents peuples natifs d'Altaï, le tout dans un cadre exceptionnel. Ce sera aussi le moment de faire la découverte de la Princesse d'Oukok (elle n'est visible que les mercredi et dimanche, le matin jusqu’à 13 h 30). La princesse d'Oukok, ou princesse des glaces, a été découverte dans un Kourgan (tumulus) trouvé dans le sud de l'Altaï, sur le plateau d'Oukok, dans un état de conservation exceptionnelle puisque tout son tombeau a été très rapidement rempli de glace. Avec le permafrost, la glace n'a jamais fondu. Momie aux membres couverts d'étonnants tatouages, la célèbre princesse a retrouvé la République d'Altaï en 2012, puisqu'elle est restée très longtemps à Novossibirsk. On suppose, vu ses vêtements et ses tatouages, qu'elle a été une grande chamane. C'est pourquoi elle est très vénérée par les Altaïens. Déjeuner après la visite du musée.

Départ après le déjeûner pour rendre visite à un couple de chamans. Ils nous feront une initiation au monde chamanique. Possibilité avec un supplément de participer à une véritable séance chamanique. Ensuite nous nous rendrons à Tchemal pour une nuitée dans un confortable gîte rural.





Lac Bleu

Jour 3 :

De Tchemal à la Vallée de Karakol

Visite de Tchemal. Une promenade matinale nous permettra de découvrir le temple d'Ion le théologien sur la magnifique Ïle de Patmos, un lieu sacré qui attire des pèlerins de toute la Russie, avec son pont suspendu sur le magnifique bleu turquoise de la rivière katoun.

Ensuite nous ferons une petite randonnée le long de la Katoun, traversant des zones de stands artisanaux et ce, jusqu'à la première centrale hydroélectrique de l'Altaï (tchemalskaya HPP) sur le cours de la Katoun.

Nous quittons Tchemal et partons visiter un musée-atelier d'art populaire. Fabrication de poupées russes et explication de la symbolique de ces poupées qui sont en fait de véritables talismans. Explication de la symbolique des ornements de la tradition populaire russe.

Déjeuner dans un Ethno Hôtel. On y découvrira un excellent repas de dégustation à base de fromages, de produits locaux ou maison et de boissons d'Altaï.

On rejoint la Tchouïsky Trakt pour se rendre au parc naturel "Ouch-Enmek" dans la vallée de Karakol, une vallée sacrée pour les Altaïens, avec un très riche patrimoine préhistorique. En route nous découvrons une très jolie boucle de la Katoun dans un village réputé pour sa production de pommes.

Nuitée dans le centre d'hébergement de la réserve.












Jour 4 :

Visite du parc naturel "Ouch-Enmek".

La vallée de Karakol est un lieu sacré pour la population autochtone. On y trouve un ensemble archéologique exceptionnel constituant aujourd'hui le parc naturel "Ouch-Enmek". Le parc comprend trois villages: Karakol, Bitchiktou-Boom, Koulada.

Cette visite vous permettra de connaître le mode de vie des peuples autochtones. Nous visiterons en effet une maison traditionnelle autochtone de l'Altaï dont la Directrice nous comblera de contes et de légendes.

Nous continuons d'explorer la réserve d'Outch-Enmek. La vallée porte le nom du massif qui la domine. En langue turk, "Ouch" signifie « trois » et "enmek" « le sommet ». En effet, la montagne Outch-Enmek a trois sommets, dont le plus élevé atteint une altitude de 2821 m. La vallée Outch-Enmek a été classée « parc naturel régional » en 2001. Elle est un centre sacré d’Altaï, puisqu’elle recèle un grand nombre de traces des cultures Afanasievo et Karakol (entre le 3ème et le 1ème millénaire avant JC), scythes (6 à 3ème siècles avant JC) et Türks (début de notre ère). On y trouve de nombreux kourgans (tumuli sibériens), des stèles, balbals (statuettes Türks), ainsi que de nombreux pétroglyphes, gravures et peintures rupestres, - le tout dans un somptueux massif montagneux.

Le soir, à la base, concert d’un Kaï-Tchi, musicien altaïen au chant de gorge. Il s’accompagne de son khomys (sorte de luth ou saz avec trois cordes) et nous fera une démonstration de différents instruments d'Altaï, flutes et guimbardes






Jour 5 :

De Karakol à Koch-Agatch

Petit-déjeuner et transfert par la Tchouïsky Trakt dans la direction de Koch-Agatch. En route nous visiterons le col de Tchiketaman, un des derniers grands-oeuvres de la Tchouïsky Trakt, puis visiterons l'affluence des rivières Katoun et Tchouïa.

Visite du magnifique ensemble archéologique de Kalbak-Tach (10 000 ans de pétroglyphes). C'est ici qu'on découvrira les plus célèbres et les plus mystérieux pétroglyphes d'Altaï rassemblés dans un périmètre relativement restreint alors qu'y sont gravés plus de 10 000 ans d'Histoire. Déjeuner à Aktach

Excursion au lac Geiser. Le lac, d'une pureté absolue où plusieurs résurgences affleurent, dessine perpétuellement, grâce à ses argiles blanches, des motifs concentriques dans ses profondeurs. Un lieu impressionnant, majestueux et inoubliable.

A Koch-Agatch, nous nous rendrons au centre de la réserve du parc Saïliougem". Hébergement en chambres avec WC et salle de bain. Repas dans la cuisine de l’hôtel avec des vivres achetées en ville (pas de restaurants ouverts en soirée…)




Jour 6 :

L'Altaï Sud, à quelques pas de la Mongolie

Excursion au musée du village de Kokorya. Découverte de la culture des Telengites, une ethnie de la steppe de Tchoui

Excursion au point d'observation d'où l'on peut apercevoir la steppe de Tchoui. Excursion dans un musée de la culture kazakhe avec un déjeuner de dégustation. Nous pourrons comprendre les raisons des grandes migrations qu'il y a eu au XIXèmes siècle dans ces régions d'Asie centrale, - migrations à l'origine de ces tribus kazakhes en Altaï.

Visite de la Ferme Koumys - familiarité avec le mode de vie de la population autochtone. Communication avec les poulains, observation de la traite des juments, dégustation de koumys (une boisson fermentée à base de lait de jument).

Visite du Kromlech de Tarkhatins, près de Koch-Agatch, sur la piste menant au plateau d'Oukok.

Dîner et hébergement au centre de la réserve du parc Saïliougem.




Jour 7 :

De Koch-Agatch à Oulagan.

Excursion aux montagnes colorées de Kyzyl-Tchin (appelées habituellement « terres de Mars »). On y découvrira les nuances de rouilles, de jaunes et de verts de ces étonnantes collines ainsi que les nuances rosées des montagnes dans le fond, formant un pendant magnifique aux tons chauds du premier plan. Un spectacle extraordinaire !

En route vers la vallée de Tchoulychman, on fera un arrêt pour visiter la porte rouge « Krasnye Vorota ». La porte rouge doit sa couleur non pas au fer comme auparavant sur les montagnes de Mars, mais à la présence de cinabre dans la roche.

Visite du col d'Oulagan.

Visite du musée de la culture Pazyryk puis visite du site des kourgans dont les fouilles avaient permis, en 1920, de découvrir les costumes et les magnifiques motifs de cette variante sibérienne des Scythes, que l'on a appelée la culture Pazyryk. La princesse d'Oukok appartient du reste à cette culture remontant au IVème siècle avant JC.

Découverte du col de Katou-Yaryk. Une autre merveille associant nature et travail humain. Ce col en périlleux lacets permet de rejoindre la vallée de la rivière Tchoulychman, dans un fantastique ensemble de vallées et de canyons en bas duquel s'ouvre la chute d'une cascasde. Un moment inoubliable. Transfert à la base "Edem-Katouïaryk" au bord de la rivière Tchoulychman.

Hébergement dans des chambres avec commodités partielles (lavabo et toilettes dans la chambre)








Jour 8 :

Rivière Tchoulychman - Sud du lac Teletskoïe.

On commencera l’expédition par un petit tronçon en bateau à moteur pour passer sur la rive droite de la rivière Tchoulychman, puis, après 30 minutes de marche, va surgir ce véritable miracle de la nature Altaïenne, les « champignons en pierre ». Il s’agit d’un ensemble de colonnes de pierre avec une base couronnée d’une sorte de chapeau qui font penser à des champignons allongés. Le « pied » est composé de roches calcaires plus tendres qui ont été rognées par l’érosion, tandis que le « chapeau », de roche plus dure, a résisté à l’usure. Dans le monde entier, le nombre d’endroits où l’on peut trouver ce genre de "champignons" peut être compté sur les doigts de la main.

Nous partons ensuite au lac Teletskoïe où les voyageurs pourront découvrir la perle de l'Altaï, le "Lac d’Or" depuis sa rive sud. Là il est pratiquement désert, contrairement à l’extrémité nord, où se trouvent des bâtiments et des centres touristiques. C'est Eva, une jeune française installée dans le petit village de Yaïliou qui sera notre guide de la journée. Déjeuner à la cascade de Korbou. Nous retournons au bateau pour nous rendre au village de Yaïliou, guidé par Eva qui nous parlera de sa vie au village, de la reprise des champs de pommiers auxquels Eva et son mari Andreï ont contribué à remettre au goût du jour, les habitants ayant commencé à abandonner leur vergers. Repas avec Eva et Andreï, dégustations de leurs glaces et de leurs jus, puis départ en bateau dans le village d'Artybach où nous accosterons pour rejoindre notre hôtel





Jour 9 :

D'Artybach à Barnaoul, une visite chez les Koumandines.

Départ d’Artybach pour nous rendre dans un village en partie habité par les descendants des Koumandines. Les Koumandines sont un peuple vivant sur les bords de la rivière Biya, au nord du massif de l'Altaï. Bien que de langue turcique comme les autres Altaïens, ils ont toujours eu leurs spécificités linguistiques et culturelles. Par ailleurs leurs chamans étaient très demandés, même par des responsables du parti à l'époque soviétique. Cependant ce petit peuple qui ne compte plus que 3000 membres a bien failli perdre totalement son identité. L'accueil des voyageurs a motivé la petite communauté à retrouver les jalons de son identité, à empêcher la disparition de sa langue en s'organisant autour d'une association. Philippe B. Tristan était allé les rencontrer en 2014 (voir son blog) et il a tenu à soutenir ce mouvement composé en majorité de femmes en les intégrant à cet itinéraire. C'est à une véritable renaissance que vous assisterez. Vous déjeûnerez en dégustant leurs spécialités, en écoutant leurs chants et les histoires dont elles ne sont pas avares et qui ne manqueront pas de vous étonner et de vous émouvoir.

Retour à Barnaoul et soirée au café de La Fée, dégustation de fondue et d'un délicieux mélange de cuisine russe et... Franc-comtoise ! Le café de Lafé, outre un accueil absolument charmant, est un métissage absolument réussi entre la cuisine russe et française, le fruit d'une coopération malheureusement abandonnée par région de Franche-comté.

Nuitée à l’hôtel à proximité du restaurant.




Jour 10 :

Transfer à l'aéroport


Pour réserver votre voyage ou demander des renseignements
Pour revenir au catalogue de nos voyages