Itinéraire "L'Altaï Multiculturel Est" :
L'Altaï de toutes les cultures et de tous les paysages !

Caractéristiques de l'itinéraire.

Cet itinéraire permettra de découvrir toute la diversité des paysages de l'Altaï, du pied du massif s'érigeant sur les plaines du Nord, aux paysages steppiques à quelques enjambées de la Mongolie, sans oublier le lac Teletskoïe (le Baïkal de l'Altaï) et les neiges éternelles des massifs de Tchouï. Il permettra également de découvrir des miracles géologiques tels que le Lac Geyser, les Champignons de Pierre ou encore les terres colorées dites "de Mars" tellement leurs étranges couleurs semblent appartenir à une autre planète.

Cet itinéraire s'adresse aux amateurs de voyages culturels désirant découvrir tous les trésors de l'Altaï. C'est donc un itinéraire de rencontres. En effet, que ce soit à l'occasion d'une soirée avec un musicien altaïen, de repas dégustation de différentes cultures, russes ou altaïennes, ou de visites chez des artisans d'Art vous faisant découvrir les arcanes de leur savoir-faire, chaque rencontre est organisée pour qu'un véritable échange ait lieu, dans des moments privilégiés de convivialité. Les randonnées sont adaptées à tous les publics et à tous les âges. On vous proposera majoritairement une cuisine maison préparée avec des produits locaux, sans oublier les différentes dégustations qui vous permettront de vous immerger corps et esprit dans ces cultures russes ou natives.

Lors de cet itinéraire vous serez accompagné par Philippe B. Tristan qui aura le plaisir de vous transmettre sa connaissance du territoire et de partager avec vous sa passion des rencontres et du voyage vécu comme un art de vivre.

Durée / Nombre de touristes :

- 10 jours (à partir du point de départ de l'itinéraire).

- Nombre de touristes par groupe : de 4 à 9 personnes.



Les étapes de l'itinéraire




Jour 1 :

Visite de Barnaoul

Arrivée à 7h (heure de Barnaoul) à l’aéroport. On va à l’hôtel poser ses affaires, prendre le petit déjeuner et se reposer.

A 10 h 30, on part visiter le musée de la pharmacie. Ce musée présente l'Altaï dans une de ses spécificités historiques : les vertus de ses nombreuses plantes médicinales sauvages. Repas dans le restaurant du musée.

Après, visite du Musée Régional qui nous permettra de comprendre les trois périodes culturelles majeures de la région : les populations préhistoriques, l'histoire des peuples turciques et le début de la présence russe et notamment l’importance des mines de cuivre et de la métallurgie. On y découvrira des inventions très impressionnantes, hydrauliques et même la première machine à vapeur !

On part ensuite pour une promenade dans le vieux Barnaoul, le parc sur la colline au-dessus de l’Ob et une visite d'un ancien parc d'attraction dont bon nombre de manèges datent de la période soviétique. Un vrai délice de kitch et d'émotion !

Diner dans un très pittoresque restaurant du vieux Barnaoul.






Jour 2 :

Le Musée Anokhina. Visite chez les Coumandines

Départ de bonne heure vers Gorno-Altaïsk. Visite du Musée national Anokhina, le plus impressionnant musée de la région, qui nous permettra de découvrir les habitats, costumes ainsi que l'art et la culture des Scythes, comme des différents peuples natifs d'Altaï, le tout dans un cadre exceptionnel. Ce sera aussi le moment de faire la découverte de la Princesse d'Oukok (elle n'est visible que les mercredi et dimanche, le matin jusqu’à 13 h 30). La princesse d'Oukok, ou princesse des glaces, a été découverte dans un Kourgan (tumulus) trouvé dans le sud de l'Altaï, sur le plateau d'Oukok, dans un état de conservation exceptionnelle puisque tout son tombeau a été très rapidement rempli de glace. Avec le permafrost, la glace n'a jamais fondu. Momie aux membres couverts d'étonnants tatouages, la célèbre princesse a retrouvé la République d'Altaï en 2012, puisqu'elle est restée très longtemps à Novossibirsk. On suppose, vu ses vêtements et ses tatouages, qu'elle a été une grande chamane. C'est pourquoi elle est très vénérée par les Altaïens qui l’ont identifiée comme une célèbre chamane de leurs légendes. Déjeuner après la visite du musée.

Départ de Gorno-Altaïsk pour nous rendre dans un village en grande partie habité par les descendants des Koumandines. Les Koumandines sont un peuple vivant sur les bords de la rivière Biya, au nord du massif de l'Altaï. Bien que de langue turcique comme les autres Altaïens, ils ont toujours eu leurs spécificités linguistiques et culturelles. Par ailleurs leurs chamans étaient très demandés, même par des responsables du parti à l'époque soviétique. Cependant ce petit peuple qui ne compte plus que 3000 membres a bien failli perdre totalement son identité. L'accueil des voyageurs a motivé la petite communauté à retrouver les jalons de son identité, à empêcher la disparition de sa langue en s'organisant autour d'une association. Philippe B. Tristan était allé les rencontrer en 2014 (voir son blog) et il a tenu à soutenir ce mouvement, composé en majorité de femmes, en les intégrant à cet itinéraire. C'est à une véritable renaissance que vous assisterez. Vous dînerez en dégustant leurs spécialités, en écoutant leurs chants et les histoires dont elles ne sont pas avares et qui ne manqueront pas de vous étonner et de vous émouvoir.

Nous partons pour Belokourikha où nous logerons dans un hôtel très pittoresque et confortable dans la petite station thermale.





Lac Bleu

Jour 3 :

De Belokourikha à la Vallée de Karakol

Matinée détente à Belokourikha. Visite de la station, et promenade au bord de la rivière homonyme bordée de promenades très agréables où l’on découvrira une large palette d’artisanat local. On prendra ensuite le télésiège pour découvrir la ville depuis les premiers massifs de l’Altaï qui la dominent. Promenade dans la forêt où de grands rochers de granit aux formes caractéristiques. Se pourvoir de graine pour avoir le plaisir de voir des petits Tamias de Sibérie (des petits écureuils au dos rayé) venir les manger dans votre main.

Après le déjeuner on repart vers la Tchouïsky Trakt pour se rendre au parc naturel "Ouch-Enmek" dans la vallée de Karakol, une vallée sacrée pour les Altaïens, avec un très riche patrimoine préhistorique.

Nuitée dans le centre d'hébergement de la réserve.

Nuitée dans le centre d'hébergement de la réserve.












Jour 4 :

Visite du parc naturel "Ouch-Enmek".

La vallée de Karakol est un lieu sacré pour la population autochtone. On y trouve un ensemble archéologique exceptionnel constituant aujourd'hui le parc naturel "Ouch-Enmek". Le parc comprend trois villages: Karakol, Bitchiktou-Boom, Koulada.

Nous visitons la réserve d'Outch-Enmek. La vallée porte le nom du massif qui la domine. En langue turk, "Ouch" signifie « trois » et "enmek" « le sommet ». En effet, la montagne Outch-Enmek a trois sommets, dont le plus élevé atteint une altitude de 2821 m. La vallée Outch-Enmek a été classée « parc naturel régional » en 2001. Elle est un centre sacré d’Altaï, puisqu’elle recèle un grand nombre de traces des cultures Afanasievo et Karakol (entre le 3ème et le 1ème millénaire avant JC), scythes (6 à 3ème siècles avant JC) et Türks (début de notre ère). On y trouve de nombreux kourgans (tumuli sibériens), des stèles, ainsi que de nombreux pétroglyphes, gravures et peintures rupestres, - le tout dans un somptueux massif montagneux.

Le déjeuner nous permettra de connaître le mode de vie des peuples autochtones puisque nous déjeunerons dans une famille dans un des trois villages de la vallée. Spécialités altaïennes au menu et, à la fin du repas, nous aurons droit à un concert d'un maître Kaï-Tchi ou d'un superbe trio, élèves du maître. Les Kaï-Tchi sont les chanteurs conteurs altaïens. Un magnifique moment passé avec les habitants, les enfants de la maison qui écoutent attentifs le concert de leurs aînés.

Transfert via un chemin de terre jusqu’au village Koulada, connu dans l'Altaï pour ses raconteurs, maîtres de chant diphonique et poètes (21 km, 30 min). Visite d’un petit musée consacré à la vie quotidienne dans l’Altaï.

Retour au camp de yourtes Ouch-Enmek (20 km). Dîner dans un Ayïl (l’ancêtre de la yourte, même forme mais en bois) et nuitée à l’hôtel de la réserve.










Jour 5 :

De Karakol à Koch-Agatch

Petit-déjeuner et transfert par la Tchouïsky Trakt dans la direction de Koch-Agatch. En route nous visiterons le col de Tchiketaman, un des derniers grands-œuvres de la Tchouïsky Trakt, puis visiterons l'affluence des rivières Katoun et Tchouïa.

Visite du magnifique ensemble archéologique de Kalbak-Tach (10 000 ans de pétroglyphes). C'est ici qu'on découvrira les plus célèbres et les plus mystérieux pétroglyphes d'Altaï rassemblés dans un périmètre relativement restreint alors qu'y sont gravés plus de 10 000 ans d'Histoire. Déjeuner pique-nique à Aktach.

Excursion au lac Geiser. Le lac, d'une pureté absolue où plusieurs résurgences affleurent, dessine perpétuellement, grâce à ses argiles blanches, des motifs concentriques dans ses profondeurs. Un lieu impressionnant, majestueux et inoubliable.

A Koch-Agatch, nous nous rendrons au centre de la réserve du parc Saïliougem". Hébergement en chambres avec WC et salle de bain. Repas dans un gîte rural en compagnie d'une famille kazakhe, qui nous fera goûter ses spécialités, viandes et légumes, - le tout de leur production ! Un moment très agréable avec ces hôtes tellement hospitaliers qui aimeront rester à vos côtés. Peut-être la jeune Aïana sortira-t-elle son Kopchür et vous jouera un morceau ?




Jour 6 :

L'Altaï Sud, à quelques pas de la Mongolie

Petit déjeuner dans la maison d'hôte et excursion au musée du village de Kokorya. Découverte de la culture des Telengites, une ethnie de la steppe de Tchoui dont la religion est un mélange de chamanisme et de boudhisme.

Excursion au point d'observation d'où l'on peut apercevoir la steppe de Tchouï. Excursion dans un musée de la culture kazakhe. Nous pourrons comprendre les raisons des grandes migrations qu'il y a eu au XIXème siècle dans ces régions d'Asie centrale, - migrations à l'origine de la présence de ces tribus kazakhes en Altaï.Ensuite, nous nous rendrons dans la yourte du musée pour y déguster un magnifique repas dégustation !

Visite du Kromlech de Tarkhatins, près de Koch-Agatch, sur la piste menant au plateau d'Oukok.

Diner dans la maison d'hôte et hébergement au centre de la réserve du parc Saïliougem.




Jour 7 :

De Koch-Agatch vers un rituel chamanique à Tchemal.

Excursion aux montagnes colorées de Kyzyl-Tchin (appelées habituellement « terres de Mars »). On y découvrira les nuances de rouilles, de jaunes et de verts de ces étonnantes collines ainsi que les nuances rosées des montagnes dans le fond, formant un pendant magnifique aux tons chauds du premier plan. Un spectacle extraordinaire !

Nous reprenons la route pour un long voyage vers le nord. En fin d’après-midi nous allons rendre visite à un couple de chamans. Victor et Tatiana sont deux néo-chamans inspirés par la tradition altaïenne et tibétaine. Après le dîner de grillades, nous nous rendons à quelques kilomètres, en pleine nature, pour participer à un rite chamanique autour du feu sacré. Il s'agit d'un rituel visant à se libérer des mauvaises énergies et tensions.

Sons du tambour, nature majestueuse aux alentours, - un grand moment d’union avec la nature et de sacralité ! Nous nous rendrons ensuite à Tchemal (30km) pour une nuitée dans un confortable gîte rural.








Jour 8 :

De Tchemal au lac Teletskoïe.

Visite de Tchemal. Une promenade matinale nous permettra de découvrir le temple d'Ion le théologien sur la magnifique Ïle de Patmos, un lieu sacré qui attire des pèlerins de toute la Russie, avec son pont suspendu sur le magnifique bleu turquoise de la rivière katoun.

Nous partons ensuite vers Artybach, au bord du lac Teletskoïe où les voyageurs pourront découvrir la perle de l'Altaï, le "Lac d’Or", depuis sa rive Nord. Nous nous rendons ensuite en bateau à la cascade de Korbo. Là nous rencontrons Eva, une jeune française installée ici, qui nous fera déguster ses jus et vins de pommes ainsi que ses glaces, - le tout maison.

Nous retournons au bateau pour nous rendre au village de Yaïliou, guidé par Eva qui nous parlera de sa vie au village, en nous faisant visiter sa pommeraie, nous racontant comment, en reprenant la culture de ces pommiers, elle et Andreï ont contribué à remettre au goût du jour cette culture, - les habitants ayant commencé à abandonner leurs vergers. Repas en fin d’après-midi avec Eva et Andreï son mari, dégustation de poissons endémiques du lac, puis retour en bateau dans le village d'Artybach où nous accosterons sur le ponton de notre hôtel.









Jour 9 :

D'Artybach à Barnaoul

En retournant à Barnaoul par la Tchouïsky Trakt, nous ferons un petit crochet pour aller visiter le musée Choukchine dans le village de Srostky. Vassili Choukchine est né en 1929 et il est devenu l’une des célébrités de l’après-guerre. Acteur, écrivain, réalisateur, il est né dans ce petit village qui est resté présent dans toutes ses œuvres. Une de ses thématiques majeures est l’influence néfaste de la ville sur les personnes originaires des villages. Ses films pourraient s’inscrire dans le néo-réalisme, il a souvent utilisé des non acteurs pour interpréter ses personnages, et parmi eux beaucoup des habitants de son village natal.

Nous nous rendons ensuite à Barnaoul, pour une dernière soirée au café de La Fée. Dégustation de fondue et d'un délicieux mélange de cuisine russe et... Franc-comtoise !. Le café de Lafé, outre un accueil absolument charmant, est un métissage absolument réussi entre la cuisine russe et française, le fruit d'une coopération entre le kraï de l’Altaï et la région de Franche-Comté. Une coopération malheureusement abandonnée par région de Franche-Comté.

Nuitée à l’hôtel à proximité du restaurant.








Jour 10 :

Transfer à l'aéroport


Pour réserver votre voyage ou demander des renseignements
Pour revenir au catalogue de nos voyages