Randonnées découverte : Des Hauts plateaux au pied des glaciers

Caractéristiques de la randonnée.

Cet itinéraire est conçu pour ceux qui aiment la randonnée en montagne et veulent profiter de la beauté du paysage environnant, sans s’épuiser avec une charge sur le dos. Vous emprunterez des sentiers de montagne, et les effets personnels et l'équipement seront transportés par des véhicules tout terrain. Vous ne prenez avec vous que ce dont vous avez besoin pour votre randonnée et vous vous lancez, légers, à la conquête des sommets ! En outre, le programme a été réalisé en partie comme un itinéraire découverte en voiture, ce qui vous permettra de visiter d’avantage de sites qu’avec une randonnée exclusivement pédestre. Par ailleurs le programme a aussi été conçu de manière à ce que, en cas de problème spécifique (conditions météo, condition des membres du groupe) une partie du programme puisse être remplacée par une autre, non moins intéressante. L'hébergement est prévu principalement dans des bases touristiques afin que les voyageurs puissent, après leur randonnée, se retrouver dans un environnement confortable et reposant.

Caractéristiques des randonnées Il s'agit d'une randonnée de première catégorie, donc relativement facile. Il s'agira de parcours compris entre 20 et 25 km par jour. - Pendant la randonnée, vous n'aurez besoin que d'un petit sac à dos vous permettant de transporter des effets personnels, de chaussures de randonnée et d'un imperméable. - Le programe des itinéraires peut varier légèrement en fonction des conditions météorologiques. - A propos des bagages du séjour : les objets personnels, les équipements de base et les produits alimentaires sont transportés à cheval dans des sacoches de selles. Les chevaux transportant le chargement seront menés par des écuyers. Les éléments essentiels peuvent être transportés dans un petit sac à dos sur ses épaules. Sur la route il y a 1 ou 2 guides, 1 ou 2 écuyers; Les enfants de moins de 16 ans ne sont pas autorisés pour cette randonnée ; Dans le coût de l'itinéraire, l'assurance est incluse "Ingosstrakh" (couverture d'assurance - 250 000 roubles/3300€ pour de frais médicaux et 50 000 roubles/660€ pour accidents. La police d'assurance est émise pour le groupe et est en possession des guides tout le temps du séjour.

Durée totale :

7 jours (à partir du point de départ de l'itinéraire). La longueur de l'itinéraire en voiture est de 780 km pour 85 km de randonnée à pied

Nombre de touristes par groupe : de 7 à 12 personnes.



Les étapes de l'itinéraire




Jour 1 :

Camp de base «Taejnik» – centre “Meny”

Voyage à travers le plus ancien chemin de la Sibérie – La Tchouïsky trakt, considérée comme la route nord de la soie. En cours de route, les voyageurs découvriront l'histoire des montagnes de l'Altaï et les traditions de sa population autochtone. Excursion au lac Geyser, un incroyable petit lac, résurgence des profondeurs, dont les étranges respirations colorées de ses argiles bleues sont d'une beauté extraordinaire et absolument fascinantes !

L'hébergement aura lieu dans des chalets, au centre de loisirs "Mena" situé à 796 km de la Tchouïsky Trakt, derrière le village d'Aktash. Sur le territoire de la base se trouve une rivière de montagne. Dernière possibilité de communication téléphonique sur la base couverte par deux opérateurs russes, Beeline et MTS. A vos portables avant le saut dans le vide ! Bain russe en soirée (Banya), un excellent moment pour faire connaissance !





Jour 2 :

Centre touristique "Mena" - Eco Hôtel « Voie d'Aktrou ».

Déplacement en minibus vers l’ Eco Hôtel tract d'Aktrou. Le voyage prend 3/4 heures. Hébergement à la base "Aktrou", situé dans une vallée pittoresque au pied des glaciers de la crête Nord des montagnes de Tchouï à une altitude de 2200m d'altitude. Hébergement dans des chalets en bois. Repas dans un restaurant. Après-midi randonnée vers le glacier du petit Aktrou. Sauna russe (banya).








Jour 3 :

Randonnée en boucle au grand glacier d'Aktrou et au lac Bleu.

Le sentier du camp longe la vallée de la rivière Aktrou, sur le versant de la montagne Kyzyltach. En route on pourra apercevoir le glacier Petit Aktrou, qui est situé entre les sommets de Kara-Tash et Koupol et occupe une vallée glaciaire qui descend en pente abrupte. Il est visible depuis la gorge d'Aktrou à gauche de la montagne Kara-Tash. Vous pourrez admirer ce glacier à la fois proche et lointain. Ensuite, le chemin mène au «Front de l'agneau», à droite duquel vous pourrez grimper le long d’une sente abrupte. Après cette ascension fatigante, vous aurez le plaisir d’admirer un immense champ de glace entouré de montagnes rocheuses. Nous parcourons cet étrange glacier que l’on peut enfin contempler de près. La partie inférieure du glacier n'est pas recouverte de neige. Arrivés au tiers inférieur du glacier, à une distance d'environ 1 km de son bord supérieur, nous entrerons dans une zone de moraines à une altitude de 2840 m où se trouve le Lac Bleu. Beauté contrastée de la douceur de son lit turquoise et des pitons de roches tourmentées qui l’entourent. Retour au camp et hébergement dans des chalet.






Jour 4 :

Randonnée en boucle au col Outchitel (« Enseignant »).

La randonnée de cette journée est plutôt facile. On se hissera cependant à 3100 mètres mais en restant dans une catégorie de complexité de niveau 1А.

Du col, on pourra découvrir une magnifique vue panoramique sur la steppe de Kouraï. Le soir, nous retournons au camp de base. Hébergement dans les chalets au camp de montagne Aktrou.







Jour 5 :

camp alpin "Aktrou" - Lac Djanguyskol - Echtykol - Karakol et rivière Maacheï

Dans la matinée, on quittera le camp alpin d'Aktrou pour se diriger en véhicule vers la rivière Maach, le long d'une voie forestière. La piste longe la crête de Nord-Tchouï sous le mont Kourkoura. On s’arrêtera pour découvrir en route les lacs Djanguyskol, Echtykel et Karakol. En arrière plan on pourra apercevoir l'arête Nord des monts Tchouï ainsi que les sommets de la chaîne Kourkouré.

Là nous devrons installer notre camp. Le guide nous préparera un repas sur le feu. Nuit dans des tentes au cœur des montagnes.

Attention !!! En cas de mauvais temps, nous remplaçons ce fragment d’itinéraire par un séjour dans la vallée de Mars avec hébergement au centre touristique « Mena ». La randonnée dans la vallée de Kyzyl-Chin (« terres de mars ») est d’une impressionnante beauté par son paysage de roches colorées. Le sol est recouvert de sable rouge, le paysage tout à fait stérile, comme un désert de vagues multicolores. Seuls quelques arbres en bordure de rivière. En arrivant à Kyzyl-Chin, les voyageurs ont l’impression d’arriver sur mars, d’où le surnom de ce lieu. En fait, il y a deux « terres de Mars », mais pour arriver au second il faudra marcher environ deux kilomètres. Le sentier n'est pas difficile, et au bout du chemin vous aurez la récompense de contempler ces magnifiques falaises multicolores, tandis que la couleur rouge et ses nuances ont dominé le premier Mars. Nuit au centre de loisirs « Mena » dans des chalets en bois.




Jour 6 :

Randonnée en boucle vers les lacs Karakabak.

Les lacs Karakabak sont situés sur les contreforts de la chaîne Severo-Tchouï dans la vallée de la rivière Karakabak. En langue Altaïenne, "kara kabak" signifie "sourcil noir". Les lacs Karakabak se trouvent à une altitude de 2300 mètres, mais pour les voir, nul besoin de compétences particulières d’alpinisme. Néanmoins, en raison des difficultés d’accès par véhicule, ces lacs ne sont pas aussi connus que les lacs de crête Nord des montagnes Tchouï (Chavlinsk, Lac Bleu). Cependant, depuis que le lac Maachey a commencé par disparaître, les randonneurs se sont rabattus sur ces lacs qui, du coup, sont devenus plus populaires et des randonnées y ont été organisées plus souvent. La randonnée en boucle prendra de 3 à 4 heures.

En rentrant des lacs, nous plions les tentes et repartons en véhicule vers la base « Mena », pour un hébergement dans des chalets en bois.

Attention !!! Du fait de conditions météorologiques défavorables, ou de fatigue du groupe, on peut remplacer la randonnée vers le lac Karakabak, par celle vers les Neuf Montagnes et la Porte Rouge. Randonnée vers un point de vue situé près du village de Aktach. On s’élèvera vers un sommet d’une altitude de 3038 mètres. De ce point de vue, on peut avoir un magnifique aperçu sur la chaîne de montagnes de Nord Tchouï et une fascinante vue plongeante sur la steppe de Kouraï. S’il n’y a pas trop de nuages, on pourra découvrir les sommets du massif Iiktou. Enfin, si le Beloukha veut bien se montrer aux voyageurs, ceux-ci pourront contempler le plus haut sommet de la Sibérie. Les randonneurs iront également visiter un endroit exceptionnel : la Porte Rouge. La route du col Oulagan passe entre deux roches rouges qui se dressent verticalement le long d'une petite section de la route. C’est une curiosité naturelle de l'Altaï – la Porte Rouge. La couleur rouge est donnée aux rochers par la présence dans la roche de cinabre, un minéral à base de mercure souvent utilisé comme colorant.

Retour à la base Mena




Jour 7 :

Transfert à la vallée de Tchoulychman jusqu'au camping touristique "Katouou-Yaryk".

Du complexe touristique "Mena" nous nous dirigeons vers la route d’Oulagan, qui commence après Aktash. La route d’Oulagan traverse la Porte Rouge, située près du village d'Aktach, nous permettra de nous rapprocher du site de Pazyryk qui est un des plus célèbres sites archéologiques d’Altaï. En effet, c’est ici qu’en 1920 l'archéologue Sergueï Roudenko a découvert un fabuleux trésor dans des tumulus qu’on appelle ici « Kourganes » datant de l’âge du bronze. A la suite d’une conservation exceptionnelle due à la glace qui s’était immiscée dans les tombeaux, on a retrouvé par exemple le plus ancien tapis de l’humanité, des peintures, des objets en or et tout un ensemble témoignant de cette veine des Scythes, nomades guerriers dont on a trouvé d’autres sépultures tout aussi exceptionnelles, comme celui où gisait la « princesse d’Oukok » dont on a pu reconstituer le costume et identifier tous les objets accompagnant sa dépouille. On a trouvé à Pazyryk un ensemble de cinq kourganes funéraires datant des VIe-VIIe siècles AV JC.

En route vers le camp de base on découvrira le col Katouou-Yaryk qui ne manquera pas d’impressionner les randonneurs. Celui-ci se trouve à une altitude d'environ 1500 m. Depuis le col, on aura une vue magnifique sur la vallée de la rivière Tchoulychman. Une vue panoramique où on ne pourra s’empêcher de faire une photo inoubliable. Pour couronner la journée, une descente du col à couper le souffle tellement la descente en lacet est abrupte et l'angle des virages accentués. Une descente vers la vallée de la rivière Tchoulychman dont vous vous souviendrez !

Le fond de La vallée se distingue par un microclimat spécial - ici il fait presque toujours chaud et le soleil brille. Certes, un fort vent souffle, mais, après le souffle piquant des glaciers, le rivage au pied des montagnes de la rivière Tchoulychman semblera un paradis !

Après le dîner, petite randonnée vers la cascade de Kourkoure.

Après le dîner, une visite à l'une des plus belles cascades de la vallée de Tchoulychman, Kourkoure, qui, en langue Altaïenne, signifie «frénétique». La hauteur de la chute est d'environ 30 mètres. Après la visite, les randonneurs pourront se reposer ou s’adonner à la pêche. Hébergement dans le centre touristique "Katouou-Yaryk" dans des chalets en bois.



Jour 8 :

Randonnée en boucle à la cascade Outchar.

On partira dès matin pour une randonnée vers la plus grande cascade de l'Altaï, la cascade Outchar de Tchoultchinsk à une distance d’environ 8 km. Pendant la majeure partie du parcours, le sentier longe le bord d'une haute falaise, au fond de laquelle coule le torrent Tchoultcha qui se précipite sauvagement entre les rochers. Les randonneurs doivent traverser des éboulis de roches gigantesques, gravir des récifs et les redescendre sans fin, traverser des ruisseaux sur des passerelles instables et longer une étroite corniche rocheuse au-dessus du ravin. Heureusement nos guides veilleront à sécuriser les passages difficiles. Cependant, la vue de la cascade d’Outchar vaut toutes ces difficultés ! Une énorme masse d'eau avec une vitesse effrénée dévale la pente en se brisant sur des roches géantes. Le bruit est tel qu'on ne peut pas entendre une personne debout à côté de soi et on est baigné par les embruns. La hauteur de la chute totale est de plus de 160 mètres. C'est la plus haute cascade de Sibérie. En passant entre les pierres, au pied de la cascade bouillonnante, vous pouvez vous croire dans un jacuzzi !

Retour à la base "Katouou-Yaryk". Promenade détente, pêche. Hébergement dans des maisons en bois.



Jour 9 :

Rivière Tchoulitchman - lac Teletskoye (embouchure de la rivière Tchoulitchman).

Le principal devoir de la journée sera de se lever assez tôt pour réussir à photographier un miracle de la nature - les champignons de pierre – avant qu’ils ne soient engloutis par l’ombre.

On commencera l’expédition par un petit tronçon en véhicule pour passer sur la rive droite de la rivière Tchoulitchman, puis, après 30 minutes de marche, va surgir ce véritable miracle de la nature Altaïenne, les « champignons en pierre ». Il s’agit d’un ensemble de colonnes de pierre avec une base couronnée d’une sorte de chapeau qui font penser à des champignons allongés. Le « pied » est composé de roches calcaires plus tendres qui ont été rognées par l’érosion, tandis que le « chapeau », de roche plus dure, a résisté à l’usure. Dans le monde entier, le nombre d’endroits où l’on peut trouver ce genre de "champignons" peut être compté sur les doigts de la main.

Retour à la rive gauche pour prendre le petit-déjeuner. Nous partons ensuite au lac Teletskoïe où les voyageurs pourront découvrir la perle de l'Altaï, le "Lac d’Or" depuis sa rive sud. Là il est pratiquement désert, contrairement à l’extrémité nord, où se trouvent des bâtiments et des centres touristiques.

Embarquement sur un bateau pour traverser le lac à destination du village d’Artibach (2/3 heures). Le lac Teletskoe est l'un des principaux sites touristiques des montagnes d'Altaï. C'est un magnifique lac bordé de montagnes d’une longueur nord/sud de 75 km. Les eaux claires du lac reflètent des grappes de nuages qui sont presque toujours présentes au-dessus de la surface de l'eau. Les voyageurs garderont de cette journée d’inoubliables impressions !

Le soir, on emménagera dans le complexe touristique "Taejnik", dans des maisons en bois.

Jour 10 :

Retour vers l'aéroport





Pour réserver votre voyage ou demander des renseignements
Pour revenir au catalogue de nos voyages